grignan©nb uzessentiel

Le temps patient de la vigne, de Gérard Depralon

Séquence souvenir avec ce zoom sur Le temps patient de la vigne, un reportage dessiné « conçu comme une déambulation en Uzège » paru en 2013 et réalisé à l’initiative de Jean-Michel et Catherine Cathonnet, les anciens propriétaires du Domaine Deleuze-Rochetin à Arpaillargues.

 

Couv reportage dessine deleuzeIntroduit par Jean-Michel et Catherine Cathonnet et préfacé par le chroniqueur gastonomique JP Gené, Le temps patient de la vigne nous entraîne de par les vignes oui, mais aussi vers « les rives du Gardon…» pour ensuite « filer dans la plaine » et ainsi partir à la rencontre « peut-être… du souvenir de Jean Racine, André Gide ou Jean Carrière ».

Des premiers dessins, racontant l’entrée en matière du côté d’Arpaillargues du dessinateur, nous suivons Gérard Depralon dans sa découverte de la toponymie où « sur le trajet, des noms des cépages travaillés reviennent en résonnance. Marselan, Tannat, Viognier, Petit Verdot, Mourvèdre… ». Plus tard, nous faisons la connaissance de la famille Deleuze, à Uzès. On apprend ainsi que « Gabriel-Hyppolite Deleuze aimait, tôt le matin, faire le tour de ses vignes à Arpaillargues, vers 6 heures » et que « par temps clair il regardait monter le soleil derrière les tours du Duché… ».

De Saint-Siffret à Saint-Maximin-les-Cades, des coteaux de Saint-Quentin-la-Poterie à la vallée de l’Eure on arrive petit à petit à Arpaillargues et à la maison familiale.

La vigne est omniprésente, tout comme le vin, qui fleure bon au gré des pages et de la visite du caveau : Arpillus, Saba, Sarrazine, Harmattan

A vous d'en apprendre plus en lisant Le temps patient de la vigne.

 

Le temps patient de la vigne, Gérard Depralon, 2013

Pour en savoir plus : le dessinateur Gérard Depralon, disparu en 2021, aimait se lancer dans des reportages dessinés dont lui seul avait le secret (parmi d'autres Istres, Grignan ou encore Occitanie maritime, qui revient sur les années 2018/2019, en dessins). Il a également été professeur aux Beaux-Arts de Nîmes.

JP Gené, chroniqueur gastronomique à M le magazine du Monde jusqu'à sa disparition en 2017, est l'auteur de Mes chemins de table, en 2010, aux Editions Hoëbeke.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !