Les vignes de Blauzac, près de la colline de la Librotte

Img 20210228 wa0008 pont du gard copie

Prosper Mérimée et le pont du Gard

Descente du Gardon(UK version) C’est en juillet 1834 que Prosper Mérimée (1803/1870) alors âgé de de 31 ans est nommé inspecteur général des Monuments historiques.

Dès lors, il n’a de cesse de parcourir la France et de rendre visite au patrimoine architectural national pour le mettre en valeur, et surtout le protéger.

La sauvegarde des sites anciens

Visitant Carcassonne, des sites religieux comme le baptistère de Saint-Jean de Poitiers, Notre-Dame de Laon ou bien la basilique de Vézelay, de nombreux châteaux, comme Chaumont et Chambord, Prosper Mérimée étudie les richesses de France en danger et rédige des rapports circonstanciés. Il « organise un embryon d’administration entièrement dévoué à la sauvegarde des sites anciens, jetant ainsi les bases de la préservation du patrimoine en France et de son institution phare : les Monuments Historiques ».

Une liste des Monuments historiques de France est établie dès 1840, suite aux circulaires reçus des préfets concernant les monuments réclamant protection.

Les sites du Gard

Dans le Gard, plusieurs sites sont répertoriés comme le pont romain d’Ambroix (Ambrussum) du 1er s qui, à cheval entre l’Hérault et le Gard, enjambe la Vidourle, les arênes d’Arles, mais aussi Nîmes et son riche patrimoine. Les arènes, la maison carrée, la porte d’Auguste, les thermes antiques, la porte de France et la Tour Magne, du 1er s, sont mis en exergue.

Saint-Gilles fait également partie de la liste, avec son abbatiale du 12e s si chère aux pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle, le pont du Gard du 1er s. Ce haut lieu du tourisme voit aussi sa sauvegarde menacée. Une première campagne de restauration est alors envisagée.

Aujourd'hui, le Gard compte 140 monuments classés et quelque 440 inscrits au patrimoine

En 2020, le département du Gard compte presque 140 monuments classés et quelque 440 inscrits. Notons ainsi la présence à Uzès du château du Duché et de la cathédrale Saint-Théodorit, parmi d’autres richesses de la commune, ou bien le château du 12e s de la commune de Beaucaire.

La base de données Mérimée

Le travail de Prosper Mérimée a rayonné dans le temps. La base de données Mérimée patrimoine monumental et architectural français, de la préhistoire à nos jours, créée en 1987, est disponible en ligne depuis 1995.

A savoir : le pont du Gard est inscrit au patrimoine de l’Unesco en 1985, suivi en 1998 par  l’abbatiale de Saint-Gilles.

Source : http://www.merimee.culture.fr/,

https://www.culture.gouv.fr/Espace-documentation/Bases-de-donnees/Fiches-bases-de-donnees/Merimee-une-base-de-donnees-du-patrimoine-monumental-francais-de-la-Prehistoire-a-nos-jours
 

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !