Quartier de la Bourgade, Uzès©nb UzEssentiel/Pay.attention.to.details

Ecopastoralisme dans les vignes du Bourdic

UK - Voilà bientôt 5 ans qu’a commencé l’aventure de l’écopastoralisme pour certains viticulteurs des Collines du Bourdic : Tout d’abord à Blauzac, puis à Arpaillargues, montrant la préoccupation de plus en plus actuelle des professionnels de la vigne pour l’environnement.

Bandeau troupeau avec chien ausardier aubussargues 01 22Un partenariat éco-responsable

Pour Les Collines du Bourdic, cave coopérative fondée en 1928 regroupant plus de 100 viticulteurs, c’est aussi un partenariat éco-responsable revendiqué.

Comme pour Geoffrey et Lily Bastide, qui ont fait le choix de l’écopastoralisme depuis 2 ans.

Exploitant les 17 ha de leur vignoble à Aubussargues, le couple fait ainsi appel à Louis Maréchal, berger à Montignargues, pour entretenir leurs terres.

« L’éco-pastoralisme est une méthode qui, en réduisant l’enherbement en hiver, améliore le passage des outils de désherbage mécanique par travail du sol, plus respectueux de l’environnement…Cette combinaison est une alternative au désherbage chimique en totalité, pratique qui disparaît peu à peu dans le vignoble…En même temps, cette pratique favorise la réintroduction de la biodiversité dans les vignes, et participe grandement à la fertilité des sols, par l’apport important de matière organique »

Bandeau troupeau ausardier aubussarguesDésherbage classique et pâturage

« Conduite en agriculture raisonnée, nos vignes ont obtenu le label de Haute Valeur Environnementale (HVE)**** sur l’impulsion, et avec l’appui, des Collines du Bourdic, un label qui valide ces pratiques plus respectueuses pour l’environnement ».

Ce partenariat permet par là même à l’élevage de moutons du berger de Montignargues de coopérer activement à la vie des Collines du Bourdic car « Louis Maréchal, qui se revendique « paysan sans terre » ne disposant pas de terres en propriété, pâture aussi dans les vignes et les prairies d’autres viticulteurs des Collines du Bourdic ».

Vue aerienne vignoble collines du bourdic gorges du gardon herve leclair

Le saviez-vous ? « De Saint Chaptes à Collias, en passant par Uzès et Sainte Anastasie », le vignoble des Collines du Bourdic, « de 1600 ha, s’étend sur une dizaine de communes.*

Ecopastoralisme, mode d’emploi

« Pratique ancestrale et pourtant tellement à la mode, l’éco-pastoralisme fait depuis quelques années un grand retour en force »**

Venant 1 à 2 fois par an au moment des vendanges pour évaluer les besoins de chaque viticulteur, le berger revient après la récolte pour faire pâturer son troupeau, assisté par ses chiens Pyrénées, des Patous parfaits pour ce travail d’assistance au berger. « Les bêtes arrivent après les vendanges depuis les estives à l’Alpe d’Huez, et restent pendant la période hivernale sur les parcelles de vigne laissées enherbées ».

En tout, ce sont de 400 à 500 moutons et quelques chèvres du Rove (qui intègrent le troupeau par tradition) qui viennent pâturer environ 1 ha par jour. En moyenne, 15 jours seront nécessaires pour entretenir 17 ha de vignes.

Remerciements à Geoffrey et Lily Bastide, de l’EARL Ausardier, à Aubussargues, et à Cécile Mestrallet, chargée de développement et vente à distance des Collines du Bourdic, pour leur collaboration à cet article. Visuels : Le troupeau de Louis Maréchal dans les vignes d'Aubussargues©Geoffrey et Lily Bastide. Vue aérienne vignoble Collines du Bourdic – Gorges du Gardon©Hervé Leclair, Les Collines du Bourdic.

A découvrir : Œnotourisme « Au départ du Caveau du Bourdic, le sentier découverte "Vignes, Vins et Patrimoine" est un parcours fléché et documenté, accessible et praticable toute l'année ».

La bonne adresse : Les Collines du BourdicCaveau du Bourdic, 30190 Bourdic, et le caveau de Saint-Maximin, 2 Chemin de Férigoulières, 30700 Saint Maximin.

Source et lectures : *Les collines du Bourdic , **FR3 Région « Environnement : connaissez-vous l’éco-pastoralisme ? Une alternative écologique (29/04/21), Vincent Dupouy et Lucie Lagoutte, *** La Haute valeur environnementale (HVE) garantit que les pratiques agricoles utilisées sur l'ensemble d'une exploitation préservent l'écosystème naturel et réduisent au minimum la pression sur l'environnement (sol, eau, biodiversité...). Il s'agit d'une mention valorisante, prévue par le Code rural et de la pêche maritime, au même titre que « produit de montagne » ou, encore « produit à la ferme ».

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !