Quartier de la Bourgade, Uzès©nb UzEssentiel/Pay.attention.to.details

Préparez le printemps avec les huiles essentielles

Pour bien aborder le printemps, voici les huiles essentielles indispensables pour accompagner les petits troubles de santé pouvant survenir à cette période.

Entre allergie et hypersensibilité

Près d’un quart des français est concerné par l’allergie au pollen. Celle-ci provoque une hypersensibilité de leur organisme face au pollen. Le corps réagit aux allergènes (pollens) qui sont considérés comme des corps étrangers nocifs pour le corps. Ils provoquent une rhinite allergique, c’est-à-dire une inflammation des muqueuses du nez.

Huile essentielle camomilleLa camomille romaine, l'anti-inflammatoire par excellence

Mélanger 2 gouttes d’huile essentielle de camomille romaine dans 1 cuillère à café d’huile végétale d’amande douce. Masser le thorax et le haut du dos de 1 à 3 fois par jour jusqu’à amélioration de la crise (maximum 3 jours).

La lavande fine, calmante et décongestionnante

Déposer 2 à 3 gouttes d’huile essentielle de lavande fine sur un mouchoir à respirer, plusieurs fois dans la journée.

L’eucalyptus radié, l’allié santé

Inspirer profondément, à quelques centimètres du flacon ouvert, 3 à 5 fois par jour pour dégager le nez et réduire les symptômes de l'allergie.

Huiles essentiellesLe printemps, c’est aussi…

Le printemps, c’est aussi la saison de la détoxication du foie.

On peut penser à appliquer de l’huile essentielle de citron, diluée dans de l’huile végétale à 10 %, sur le foie matin et soir durant 21 jours (attention, ne pas s'exposer à la lumière du jour ensuite, car le mélange est photosensibilisant).

Et face aux changements de saison, que faire ?

Lors des changements de saison, on peut subir quelques symptômes dépressifs, des insomnies.

En diffusant fréquemment de l’huile essentielle de ravintsara et/ou de citron dans son environnement, on apaise le système nerveux.

On peut également appliquer du ravintsara et de la mandarine sur la colonne vertébrale et les avant-bras, et respirer une dizaine de fois profondément pour un rééquilibrage nerveux.

Pour bien dormir, il y a la diffusion de la mandarine une demi-heure dans la chambre avant de se coucher.

Au sortir de l’hiver

Enfin il arrive parfois à la sortie de l’hiver, dû à moins d’activité physique et à une alimentation plus riche, voire une moindre hydratation, que l’on souffre de pathologies en « ite », comme la tendinite ou la cystite.

Pour la tendinite, on peut citer les huiles essentielles de gaulthérie couchée pour soulager la douleur (déconseillée si l’on suit un traitement anti-coagulant, ou chez les personnes ne supportant pas l’aspirine), ou celle d’eucalyptus citronné qui va stopper l’inflammation. Il faudra toujours diluer ces huiles essentielles dans de l’huile végétale.

Enfin, une recette contre la cystite : 15 gouttes d'huile essentielle de sarriette des montagnes + 30 gouttes d'huile essentielle de saro + 50 gouttes d'huile essentielle de palmarosa + 50 gouttes d'huile essentielle de thym à linalol + 100 gouttes (5 ml) d'huile végétale de nigelle. Appliquer en massage 4 gouttes de la synergie sur le bas-ventre, 3 fois par jour pendant 7 à 10 jours.

Recommandations

Attention, les huiles essentielles sont des produits puissants. Il faut les utiliser avec précaution, avec des restrictions spécifiques à chacune d'entre elles. Demander toujours l’avis d’un professionnel et vérifier systématiquement les contre-indications.

Les huiles essentielles citées ci-dessus ne conviennent pas aux femmes enceintes ou allaitantes, aux enfants de moins de 6 ans, ni aux personnes asthmatiques ou épileptiques.

Remerciements à Maud Simonelli, d’Equilibre et Vous, à Uzès, pour sa collaboration à cet article. Retrouvez également Maud dans l'article consacré à la réfléxologie.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !