Les vignes de Blauzac, près de la colline de la Librotte

Vendanges solan 75

Les vins bio du Monastère de Solan

Situé à un peu plus de 16 km d’Uzès et à 15 km de Bagnols-sur-Cèze, le Monastère orthodoxe de Solan est comme enchâssé dans le décor naturel et verdoyant des abords de La Bastide d’Engrais, sur les contreforts de la vallée de la Tavel.

A sa visite, aventure tant spirituelle que touristique, s’ajoute la découverte de ses vins, qui relève quant à elle de l’aventure gustative.

17 sœurs orthodoxes vivent selon les préceptes du monachisme orthodoxe et « partagent leur temps entre prière et travail de la terre »

Rythmant leur journée de travail entre respect de la vie monastique et soins apportés à la culture du domaine, les sœurs entretiennent depuis 1992 3 hectares de potager et de verger, 5 ha de vignoble et 40 ha de forêt, placés sous la protection de Saint Gilles, patron du domaine du Monastère.

Au fur et à mesure des années, les sœurs ont réaménagé les terres, notamment le vignoble, veillant à conserver les caractéristiques du domaine, les cépages d’origine, n’hésitant cependant pas à faire place à la nouveauté. Dans les vignes, le Pinot noir a su s’acclimater dans une terre qui n’est pas la sienne, s’accordant très bien aux assemblages, alors que le Merlot qui n’a pas été retenu.

Une production certifiée Agriculture biologique depuis 1993

Grâce aux précieux conseils de pépiniéristes et de cultivateurs locaux, de professionnels rencontrés lors des salons de producteurs bio, mais aussi grâce aux formations organisées par la Chambre d’agriculture du Gard, les méthodes de production du domaine ont également évolué. Tant pour le potager, le verger que pour les vignes, aucun herbicide ni produit de synthèse n’est utilisé. « Du sol à la récolte, tout est bio ».

Ainsi, pour amender la terre, pour lutter contre les nuisibles et les mauvaises herbes, on se dirige plutôt vers le fumier, le paillage de la terre, ou bien les haies pour attirer oiseaux et certains insectes. Et si les vignes sont attaquées par le mildiou, cuivre et souffre soignent les ceps avec des extraits de plantes ou bien des roches broyées.

Des vendanges participatives

Lors des vendanges de septembre, le raisin est récolté quelques jours par semaine à la main, le matin, pour conserver le fruit frais et éviter un début fermentation trop rapide. Avec l’aide de bénévoles de l’association « Les Amis de Solan », de stagiaires et d’autres bonnes volontés, le raisin arrivé à pleine maturité est trié pour ne garder que le meilleur.

Après cela, c’est la mise en bouteille qui est un autre moment phare de la production viticole. Toute la production est réalisée au monastère, par les sœurs, à différents moments de l’année, selon les cuvées : en fin d’hiver pour le rosé et le blanc, en fin de printemps pour la cuvée Saint-Martin, et en décembre de l’année +1 pour les cuvées Saint Ambroise et Saint Porphyre, qui passent un an en barriques.. En tout, ce sont quelque 25 000 bouteilles qui sont préparées.

Une production de « 35hl/ha » et une gamme de vins très variée

Les sœurs du Monastère de Solan proposent une gamme de vins variée, aux noms évocateurs des racines orthodoxes du Monastère, et 100 % bio : Rouge comme le Saint Porphyre, blanc comme la cuvée Sainte Catherine, rosé comme le « Mon Bien-aimé avait une vigne », méthode traditionnelle comme la délicieuse et fruitée cuvée Sainte-Sophie ou encore vin apéritif.

Remerciements à Sœur Iossifia pour sa précieuse collaboration à la rédaction de cet article.

A lire également, notre article sur la visite de l'église du Monastère de Solan.

La bonne adresse : Monastère de Solan, 1942 route de Cavillargues, 30330 La Bastide d'Engrais, Tél : 04 6 682 99 12

Retrouvez les produits du Monastère (confitures, vins, crème d’olives, vinaigres arômatisés, pâtes de fruits, mais aussi de l’artisanat, des livres, des cd) au domaine de mai à août de 11h à 18h et de septembre à avril : de 11h à 17h. Sur Uzès, il est possible de retrouver les vins du Monastère au Suisse d’Alger (place Dampmartin), les confitures à Malaïgue (face à l’esplanade, 5 Avenue de la libération), confitures, vinaigre, etc., à la cave coopérative de Saint Quentin-la-Poterie (111 avenue Pierre de Camisole).

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !