Quartier de la Bourgade, Uzès©nb UzEssentiel/Pay.attention.to.details

Boules bandeau agathe

Terre d’Agathe, atelier céramique à Sanilhac-Sagriès

UK - Terre d’Agathe, c’est avant tout une reconversion professionnelle réussie.

Car si la céramique passionne Agathe depuis longtemps, se reconvertir se révéla être une évidence.

Formation

Dès 2004, les formations s’enchaînent : tournage en céramique, atelier Raku (une technique d'émaillage japonaise née au 16e s), approche de la terre sigillée, formation de grandes pièces selon le savoir-faire des potiers d’Afrique et d’Asie, et pour finir créativité autour de la graine et du fruit…

Le résultat ? Le lancement de son atelier de céramique, Terre d’Agathe, conciliant à merveille la matière nécessaire à la céramique et le prénom de l’artiste, à deux pas de la calcédoine translucide qu’est l’agate, cette pierre minérale dont Aristote était déjà un fervent amateur.

Boules carre agathe« Les émotions, l’histoire, la nature sont au centre de mon travail. Mon choix d’utiliser le grès blanc chamotté pour créer mes pièces uniques permet de me centrer sur l’importance du modèle, sur le « décor, aux traces inattendues laissées par la fumée et l’utilisation d’oxydes »

Les modèles, sobres, interpellent. Loin de se montrer sombres ou ternes, les créations d’Agathe dévoilent la matière dans la pureté de l’invention de l’œuvre.

Peu à peu, le dessin se révèle « dans son univers ethnique » unique, inspiré, au caractère quelque peu sauvage.

Présentation

Bonjour Agathe,

Pouvez-vous nous dire ce qui vous a poussé à vous reconvertir comme céramiste ? C’est en effet une activité totalement différente de votre passé professionnel, dans le médical.

En effet, après avoir été infirmière pendant 20 ans, j’ai ressenti le besoin de me consacrer à un projet plus personnel.

J'ai multiplié les formations et me suis intéressée à plusieurs sujets, cherchant en quelque sorte ma voie. Par exemple, entre 2020 et 2021, j’ai suivi une formation de réflexologue en énergétique chinoise, une autre façon de travailler les éléments, les végétaux, les pierres, une autre approche.

Je me suis attachée à compléter mes techniques de création, notamment en patines à la cire, en kintsugi (« jointure en or » en japonais, une méthode de réparation des céramiques ou porcelaines, apparue à la fin du 15e s) ou en tampons et, bien évidemment, je continue toujours d’apprendre, au quotidien,

Avez-vous une matière, une couleur de prédilection ?

J’en aime tant, difficile de choisir ! J’affectionne le bleu, le jaune, l’orange, le vert, le noir ou le blanc...

Pour ce qui est des matières, je tends plutôt vers un mélange. J’allie les matières, comme le bois, à d’autres, différentes. Ce jeu de mixage me captive.

Je me suis aussi lancée il y a peu dans la conception d’une gamme d’utilitaires, qui correspond à une envie du moment, et s’adresse aussi peut-être à une autre clientèle.

Je viens d une etoile rectangleEn général, quel est le temps nécessaire pour créer une de vos œuvres ?

Il est bien difficile de répondre à cela, chaque pièce étant en quelque sorte exclusive.

« J'ai choisi l'enfumage à froid pour la simplicité et la spontanéité de la technique, ainsi que les résultats possibles - des variations subtiles, des traces inattendues dues à la fumée, et l'absence d'émail  »

J’explore une technique d’enfumage à froid, à distinguer du raku. Je place mes pièces - polies avec des agates à différentes étapes du séchage – déjà cuites et refroidies, non émaillées, dans un bidon, au fond de mon jardin. Dedans, je crée un enchevêtrement de pièces et de différents matériaux combustibles - ces facteurs variés ont une influence non négligeable, comme la température dans le bidon au cours de l’enfumage, le vent…

Animez-vous des ateliers pour découvrir la céramique ?

Malheureusement non, mais les potières Anna et Faustine, avec qui je partage l’espace boutique La Canopée à Saint-Quentin-la-Poterie, en organisent et y prennent beaucoup de plaisir. Elles vont d’ailleurs proposer des stages pendant les vacances de février. Mais vous pouvez déjà les retrouver sur Instagram : Anna, @tribuceramique et Faustine, @faust_ceramique.

Nous reprenons la boutique toutes les 3, et sommes sur le point d’achever les travaux de rafraîchissement, une autre façon de créer ! Venez nous rencontrer sur place dès la réouverture, au début des vacances de février. L’adresse est La Canopée Atelier, 26 Grand Rue, à Saint Quentin-la-Poterie, (@lacanopeeatelier).

Pour en savoir plus, visitez le site Terre d’Agathe et son site Instagram @agathe_ceramique

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !