les lavandes de la distillerie Bel Air©Pay.attention.to.details

Balade à Saint-Ambroix

« A mi-chemin entre le bassin alésien et l’Ardèche », Saint-Ambroix se trouve, à environ 50 kms d’Uzès, proche du parc national des Cévennes. 

Descende vers Saint Ambroix

100px blason de la ville de saint ambroix 30 svgUne ville historique

Petite ville assez méconnue sur la route touristique du Gard, Saint-Ambroix mérite cependant une visite.

Appuyée au rocher du Dugas, où l’on se rend en suivant des petites ruelles, Saint-Ambroix est déjà appréciée par les Celtes et les Romains pour son emplacement idéal aux bords de la Cèze.

Au Moyen-Age, la ville prend son essor et devient fortifiée : Un rempart, puis un second au 14e s (démoli en 1808) et finalement un 3e en 1628, démoli sous Richelieu, en 1629.

Devenue brièvement Pont-Cèze sous la révolution, Saint-Ambroix retrouve son nom peu après

Ancienne capitale de la soie (on dénombrait alors 28 filatures), elle se découvre le mieux depuis les hauteurs du rocher. Arrivé tout en haut, on découvre les fouilles archéologiques qui se sont attardées aux maisons troglodytes, aux tombes attenantes, mais aussi à l’autel supposément consacré aux sacrifices humains, dans un ensemble peut-être dédié au culte au dieu Toutatis.

Tout proche, se trouvent aussi la tour de l’horloge, qui regarde de haut la petite chapelle de la Vierge, et les ruines du château seigneurial.

Screenshot 1 tour et tourelle saint ambroixLa cloche brisée de l’ancien « temple protestant, rasé suite à l’Edit de Nantes (1685) » est fondue et donne naissance, « deux ans plus tard, sur l’ordre de l’évêque d’Uzès, à la cloche  de la tour de l’ancienne église du château »

Du centre-ville aux rives de la Cèze

Surveillée par la stature élancée de la tour circulaire Guisquet, construite en briques sur un piton rocheux il y a environ 160 ans et restaurée dans les années 80, Saint-Ambroix résonne au mois de juillet des festivités de la fête du Volo-Biou (le bœuf qui vole).

En redescendant vers le centre-ville, en suivant ruelles et rues historiques, on se retrouve devant l’ancien temple ou on déambule sur la petite place aux herbes.

Après avoir rejoint les bords de la Cèze, on apprécie le décor verdoyant de la bambouseraie qui y pousse librement. Et revenons un peu sur le patrimoine de la ville avec le moulin Bonnet, qui porte le nom de son propriétaire à la fin du 19e s, et dont les origines remontent au 12e s.

Sources : documentation Rocher du Dugas, Mairie de Saint-Ambroix, Office de tourisme de Saint-Ambroix

Photos©UzEssentiel.com : ancien temple, l'autel des sacrifices, ruelle, place aux herbes, bambouseraie

saint ambroix ancien templesaint ambroix autel des sacrificessaint ambroixScreenshot 1 place aux herbes saint ambroixsaint ambroix la bambouseraie

 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !