depuis la place dampmartin, uzès©nb UzEssentiel

David Vernede, art pur métal

UK - Originaire d’Auvergne, David Vernede a sans doute puisé dans ce territoire rustique et agreste l’inspiration de thèmes souvent sauvages.

Grand spécialiste du métal de récupération, et par-dessus tout de « pièces mécaniques et de la tôle automobile », David Vernede les manipule, les sculpte, jusqu’à obtenir l’œuvre finale, bouleversante de réalisme.

 

Atelier david vernede©florian bompan 2

 

PORTRAIT

 

david vernede sculpture©david vernedeAtelier david vernede photos de florian bompan 153 min atelierBonjour David,

Un grand merci d’avoir accepté de faire partie de la galerie de portraits d’UzEssentiel.

Pouvez-vous nous décrire la genèse de votre art ? Depuis quand vous adonnez-vous à la sculpture ?

Bonjour et merci pour votre invitation.

Je pratique la sculpture depuis 2012 et j'ai réussi à m'y consacrer à plein temps et à en vivre en 2015.

Je dessinais beaucoup avant ça. J'ai toujours ressenti le besoin de créer, artistiquement ou pas, mais c'est un peu par hasard que je suis tombé sur le métal... en réalisant un escalier pour une maison que je retapais. A l'époque j'étais soudeur dans une petite usine. J'avais donc déjà en main les outils que j'utilise aujourd'hui, mais à partir de ce jour-là, je ne les ai plus vus comme des outils de travail mais plutôt comme un prolongement de mes mains. Ils pouvaient maintenant m’aider à réaliser en 3 D les projets que j'avais en tête, et de leur donner vie.

 

Vous choisissez des thèmes souvent sauvages, comme les taureaux, gorilles, oiseaux tropicaux, chevaux, mais aussi historiques, comme ce fantastique casque de centurion. Où trouvez-vous votre inspiration ?

C'est assez difficile à dire d'où peut venir l'inspiration... Je pense que c'est un mélange de toutes mes influences, toutes ces choses ou ces petits détails qui me plaisent ou me touchent d'une façon ou d'une autre, et qui se retrouvent dans mes créations.

Je réalise beaucoup d'animaux car, comme beaucoup de sculpteurs avant moi, je m’applique à recopier ce que je vois. N'importe qui se retrouve devant une de mes œuvres peut la comparer avec l'idée qu'il a de l’animal en question.

Je veux que mon travail puisse parler à tous. Je ne fais pas partie de ceux qui cherchent absolument à faire passer un message... L'abstrait ou le conceptuel, ce n'est pas mon domaine. Mais le terme sauvage, lui, me plaît bien !

 

taureau©david vernede

 

Vous travaillez à des œuvres parfois monumentales. Combien en avez-vous réalisé jusqu’à présent ? Pourquoi ce besoin de concevoir de sculptures hors normes ?

On peut considérer que j'ai réalisé 3 « monumentales » jusqu'à présent.

Je tiens à préciser qu’il m’est difficile de respecter une taille maximum, celle parfois fixée avant d'attaquer un projet, comme par exemple dans le cas d'une commande...

Il est en effet plus facile de faire quelque chose de grand plutôt que petit contrairement à ce qu'on pourrait penser. Après, il est vrai que l’on rencontre quelques problèmes supplémentaires par rapport à des sculptures de plus petite taille : le transport par exemple, la manutention, la nécessité d'une armature assez solide pour que l’œuvre supporte son propre poids.

Mais une fois que l'œuvre est finie et que je prends un peu de recul, je me dis que 4 mètres de long c'est mieux que 2 finalement pour un rhinocéros ! Même si, du coup, sa conception aura demandé 6 mois de plus....

 

cranes©david vernede

 

Quels sont vos matériaux préférés ? Comment les traitez-vous pour les travailler ?

La technique est toujours plus ou moins la même pour toutes mes sculptures. Mes matériaux préférés sont donc tous des matériaux déjà utilisés : une armature en fer à béton sur laquelle des plaques de tôle sont soudées ou rivetées et où parfois des pièces mécaniques sont intégrées.

 

cheval david vernede galerie urbaine 6 recortadoCombien de temps prend en moyenne la création d’une sculpture, entre la conception, la réalisation et la présentation en galerie ?

Si on laisse de côté les sculptures monumentales que je réalise en plusieurs fois (je fais des pauses de plusieurs mois pour me consacrer à d'autres projets plus petits pendant la réalisation de ces pièces), je dirais que la réalisation d'une sculpture de taille moyenne me prend entre 1 mois et 1 mois et demi.

Mais en réalité, cela nécessite un peu plus de temps, surtout que la phase de création ne se passe jamais comme prévue du début à la fin. Mais ce n'est pas plus compliqué que ça en définitive.

 

Quelles sensations vous procurent le métal et que vous n’avez pas avec d’autres matériaux ?

Le métal est dur et froid. Il n’est pas aussi agréable au toucher que le bois ou la pierre, mais il nous laisse le droit à l'erreur.

Avec un simple poste à souder et une meuleuse, si l'on est prêt à prendre le temps nécessaire, il est possible, théoriquement, de faire exactement ce qu'on attend du métal... J’avoue que c’est ma vision de la création, et j'essaie de garder cette image en tête, même si je ne crois pas l'avoir encore jamais constaté !

 

Collaborez-vous avec d’autres artistes pour vos sculptures ? Peut-être pour leur présentation dans les galeries d’art ?

Non, je travaille sans plan et la plupart du temps avec juste une idée en tête.

Quand je commence une sculpture, je ne sais pas à quoi elle ressemblera une fois finie. Ce n’est donc pas facile de collaborer avec un autre artiste quand on ne sait pas précisément à quoi ressemblera l'objet sur lequel on fait équipe.

 

david vernede sculptureAtelier david vernede©florian bompanConcernant justement les galeries d’art, où peut-on retrouver vos sculptures ? Participez-vous à des expositions, des salons d’artisans d’art ?

Mes sculptures sont visibles à la Galerie Urbaine à Uzès. Sinon, mes œuvres se retrouvent principalement en Auvergne.

J'ai participé à des expos et des salons d'art mais j'ai ralenti ces derniers temps... Je préfère me consacrer au travail en l'atelier, même si je suis conscient que la visibilité est importante. C'est un point sur lequel je dois m'améliorer.

 

Présentez-vous votre parcours et votre travail au sein d’écoles d’art, organisez-vous des formations ?

Je n'ai fréquenté aucune école d'art. Je n’y ai donc aucun contact. Et je ne suis pas vraiment sûr de pouvoir transmettre mon savoir...

Mes techniques de travail sont le fruit de nombreux essais, parfois audacieux, parfois hasardeux. Elles me sont adaptées, et ne sont donc pas universelles.

 

Remerciements à David Vernede, et à Patrick Mahe de la Galerie urbaine à Uzès, pour leur collaboration à cet article.

La bonne adresse : Le site de David Vernede, Insta @david.vernede.sculpture. Galerie urbaine, 3 rue Saint-Etienne, à Uzès. Insta @galerieurbaine.

Crédits photos : Atelier©Florian Bompan, Tigre©David Vernede, Taureau, Crânes©David Vernede, Cheval, à la Galerie Urbaine, Uzès©Nb UzEssentiel, Soudure©David Vernede.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !