Le CINÉ des Possibles, le cinéma engagé

Tout au long de la programmation du CINÉ des Possibles, dont les films sont projetés au cinéma Le Capitole à Uzès, des associations telles que Citre, l’ARRU, l’antenne gardoise d’Attac etc, interviennent et font valoir le besoin de prendre en main notre futur et la protection de l’environnement…

UK - La rédaction a voulu en savoir plus et s’est entretenue avec Carolle Graf, coordinatrice du CINÉ.


Le Ciné des Possibles

 

DECOUVERTE

 

Bonjour Carolle,

Bienvenue dans la rubrique du blog Vivre en Uzège et dans le Gard.

Pouvez-vous nous présenter en quelques mots Le CINÉ des Possibles ? Quand est-il né et pourquoi ?

Le CINÉ des Possibles est une émanation du Rézo des Possibles, un collectif informel, sans statut, sans rien d’officiel. C’est un choix que nous avons fait pour fonctionner souplement.

 

 

Le Rézo regroupe une quarantaine d’associations installées sur le territoire de l’Uzège, qui militent pour une transition écologique,
sociale et démocratique. Elles œuvrent dans des domaines très variés : recyclerie, balades artistiques, accueil des migrants mineurs, actions sociales et politiques, concerts, soutien des aidants, réduction des déchets, placement de
Capitole logopanneaux photovoltaïques sur les toits publics, etc…

La naissance du CINÉ remonte à une dizaine d’années. De temps en temps une association de l’Uzège présentait un film militant au Capitole mais depuis 2018, la programmation est devenue plus régulière, l'objectif premier étant d’informer le public le plus large possible sur les sujets les plus variés en rapport avec la transition. 

Le CINÉ est actif chaque année d’octobre à mai et présente un film choisi par une association, membre du Rézo. C’est une occasion pour les associations qui y participent de mieux se faire connaître et de permettre à leurs adhérents de se rencontrer. Quand à nous, cela nous permet de soutenir le cinéma Le Capitole qui, en retour, nous soutien très généreusement. C’est une collaboration très précieuse.

 

Qui compose votre équipe ?

En 2021, après la pause du Covid, je me suis proposée pour devenir coordinatrice bénévole du CINÉ, afin de définir le programme de la saison à venir et faire le lien entre le cinéma, les associations et les médias. Je suis assistée par Charlotte Rochas, co-directrice du Capitole, qui s’occupe du graphisme et met à notre disposition affiches et flyers.

Une bonne collaboration existe aussi avec la radio locale Radio Fuze. Chaque mois, une personne de l’association qui propose le film est interviewée. Et, bien sûr, les séances sont fidèlement annoncées par le Républicain d’Uzès, le Midi Libre et Objectif Gard.

Comment composez-vous votre programmation et comment choisissez-vous les associations intervenantes ?

Dès le mois de mai de chaque année, je sollicite la quarantaine d’associations du Rézo pour savoir lesquelles sont désireuses de présenter un film au cours de la saison suivante. Si l'une répond positivement, elle choisit le long métrage en question.

Nous avons, ces dernières années et grâce au CINÉ, découvert des pépites cinématographiques !

 

Le CINÉ des possibles, le Rézo des possibles et la Fête des possibles, une étroite collaboration… depuis le début ?

Oui ! Un comité d’organisation, issu du Rézo organise chaque année au mois de septembre la « Fête des Possibles ». Fête et CINÉ sont donc intrinsèquement liés.

 

 

Le Rézo des possibles ?

Un « collectif d’associations qui oeuvre pour les transitions écologiques, économiques,

sociales, agricoles, énergétiques, etc... sur le territoire uzégeois »

 

 

Quels projets sont actuellement en cours de réflexion au sein de votre collectif ?

Cette année, la « Fête des Possibles » aura lieu le samedi 14 septembre à Arpaillargues. Un comité travaille d'ores et déjà pour faire de cette journée une... Fête !

Quant aux projets au sein du CINÉ, nous cherchons bien sûr à attirer un public de plus en plus large pour nos séances de cinéma, par exemple grâce à un partenariat avec les collèges et les lycées.

Plus généralement, nous réfléchissons à la possibilité d’organiser des projections en dehors du cinéma. Cela permettrait de faire connaitre les associations, les films et leurs combats à un public qui ne va d’habitude pas dans les salles obscures. Bienvenue à tous ceux qui souhaitent partager une idée !
 

Aimeriez-vous ajouter un détail, un commentaire ?

Notre désir, je tiens à insister sur ce point, est d’élargir notre public, surtout à l'intention des jeunes. Et bien sûr de dépasser une difficulté bien connue de toutes les
associations militantes : comment atteindre un public qui ne soit pas constitué principalement de femmes et d’hommes déjà convaincus !

 

La bonne adresse : CINÉ des Possibles. Contact : Carolle GRAF, carollegraf@gmail.com, 0637019326
A savoir : Le CINÉ des possibles, la programmation jusqu’à mai 2024 :

 

 

Les jeudis 8 février Vert de rage, l’uranium de la colère avec l’association Chang, 14 mars Sabotage avec l’association Citre (Citoyens pour la Transition et Reconversion Energétique), 11 avril De l’eau jaillit le feu avec Attac (Association pour la taxation des transactions financières et pour l'action citoyenne) et la Confédération paysanne, 16 mai Fast fashion, les dessous de la mode à bas prix
avec l’association ARRU (Association Recyclerie-Ressourcerie de l'Uzège, lire notre article).

 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !