Les vignes de Blauzac, près de la colline de la Librotte

Narbo via

Narbo Via

Après le musée de la Romanité à Nîmes qui a ouvert ses portes en 2018, voici venu le temps du musée Narbovia, consacré à l’histoire romaine du Narbonnais, qui a été inauguré en mai.

Narbo Via, ou l'antiquité romaine en 3 lieux, rend « ses lettres de noblesse à la capitale de la province de Narbonnaise, Narbo Martius ». Installé dans un bâtiment à la hauteur d’un tel projet, Narbo Via se révèle dans cette création du cabinet d’architecture Foster+Partners, et profite des talents du studio Adrien Gardère pour ce qui concerne la muséographie et de ceux du nîmois Jean Capia.

MosaiqueUne riche collection

La riche collection est exposée avec, comme « colonne vertébrale… un mur monumental composé de 760 blocs de pierre, issus pour la plupart des nécropoles romaines de la ville antique » et qui « ouvre le parcours » de la visite.

On retrouve ainsi la cité de Narbo Martius sous l’empire romain, avec notamment « les vestiges monumentaux et les décors fastueux des maisons du Clos de la Lombarde, plus belle collection de peintures gallo-romaines hors d’Italie ». La visite se veut aussi interactive, comme ces restitutions en 3D du port antique.

Narbo Via, c'est aussi

Narbo Via, c’est aussi un vaste auditorium pouvant accueillir 200 personnes, des espaces de recherche, des ateliers pédagogiques et des jardins qui peuvent servir de scène pour des spectacles…

Complétant la visite de Narbo Via, voici l’Horreum, remarqué dès 1838 et inscrit aux Monuments historiques depuis 1961. Ce réseau de galeries souterraines datant « du 1er s avant notre ère et situé à 5 m au-dessous du sol moderne »…« devait constituer les fondations d’un bâtiment, sans doute de type marché » (horreum signifiant entrepôt en latin).

Le musée d’Amphoralis, à Sallèles-d’Aude, à 12 km « au nord de la capitale antique »… « surplombe un ancien atelier de production d’amphores gauloises », découvert en 1976. Son parc propose de suivre un parcours qui « mène aux restitutions de fours et d’une habitation gallo-romaine, construits à l’identique des vestiges retrouvés » et à un jardin, qui « présente plus de 160 espèces de plantes répertoriées par les agronomes latins.

A savoir : Narbo Via, c’est un musée tout le mois de juin. Profitez-en !

La bonne adresse : Narbo Via, 50 avenue de Gruissan, 2 avenue André Mècle, 11100 Narbonne. Ouvert tous les jours sauf le lundi du 1er octobre au 30 avril de 11 h à 18 h et du 2 mai au 30 septembre de 10 h à 19 h.

L’horreum, 7 rue Rouget de Lisle, 11100 Narbonne. Ouvert tous les jours sauf lundi du 1er octobre au 30 avril de 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h, du 2 mai au 30 septembre de 10 h à 18 h.

Amphoralis, Allée des Potiers, 11590 Sallèles-d’Aude. Ouvert tous les jours sauf lundi et dimanche en basse saison (sauf premier dimanche du mois) du 1er octobre au 30 avril de 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h, du 2 mai au 30 septembre de 10 h à 18 h.

Source : communiqué de presse Narbo Via, photographies Mosaïque découverte à Narbonne (quartier de Bourg), représentant dans le médaillon central Bacchus ivre, qui s’appuie sur un 2e personnage. 2e s ap JC, Arnaud Späni © Narbo Via, Musée © Nigel Young, 

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !