faïence, jardin médiéval, uzès©nb uzessentiel

Les oiseaux selon Christian Philip

Photographe depuis 40 ans, Christian Philip évolue désormais depuis son hameau de Gallician, pour des projets toujours très prenants.

Bandeau livres christian philip​​​​​3 albums

Depuis votre premier album, Les oiseaux de Camargue, publié en 2011, né après un 1 d’observation au parc ornithologique Port de Gau, vous avez aussi beaucoup voyagé.

En effet, de l’Ecosse à nos 3 mois en Scandinavie – Danemark, Suède, Norvège, puis le Grand Nord, mon épouse et moi-même avons pris la décision de partir à la rencontre des oiseaux. Une nouvelle excursion est d'ores et déjà programmée, l’occasion peut-être de concevoir un carnet de voyage !

Au total, ce sont 3 albums, avec Oiseaux entre garrigues et Méditerranée 1 et 2, que vous avez publiés. Comment les avez-vous « concoctés » ?

Tout d'abord, j'ai préparé une maquette, grâce à ma base de presque 50 000 clichés pris sur plus de 10 ans, et archivés par espèces. On y retrouve 260 espèces d’oiseaux, comme l’ibis falcinelle, originaire d’Afrique, d’Eurasie, arrivé en Méditerranée il y a environ 15 ans, ou le guêpier d’Europe, qui a tendance à quitter le sud de la France pour monter vers Paris. Il y a aussi la grue cendrée, qui devient de plus en plus présente en Camargue en hiver, le résultat d'un nouveau trajet migratoire emprunté, celui de la vallée du Rhône qui débouche sur la Camargue, un grenier idéal pour passer l’hiver.

flamands©christian philipRizières et marais offrent le gîte et le couvert aux oiseaux qui, nichant en Scandinavie, hivernent de plus plus en plus souvent en Camargue au lieu de poursuivre vers le sud de l’Espagne.

L’observation

Racontez-nous vos expéditions nature...

L’observation, c’est d’abord attendre et apprécier la proximité des oiseaux. Il y a les différentes techniques d’affûts, mais avant tout il faut apprendre à repérer, à lire la nature, savoir reconnaître les signes qui peuvent nous indiquer la présence des oiseaux (comme les fientes qu'ils laissent lors de leurs multiples passages). Chaque espèce a un biotope de prédilection, un rythme de vie qui lui est propre au cours d'une journée.

christian philip isabelle liinaresLa rencontre avec les oiseaux peut se révéler fortuite aussi, ou surprenante, comme ce face-à-face avec un guêpier posé si près de moi que je ne pouvais le photographier avec mon télé objectif puis, une autrefois, où j'ai retrouvé un passereau qui s’est amusé à renverser les rôles en se posant sur mon appareil laissé seul un instant sur son trépied.

Collaboration scientifique

Travaillant en étroite collaboration avec des scientifiques, notamment Jean-Paul Salasse, grand spécialiste de l’environnement, président des Ecologistes de l’Euzière, mais aussi des universitaires et un ornithologue, vous avez engrangé de nombreuses informations, comme par exemple sur les faucons crécerelettes, plus petits que leurs cousins, les faucons crécerelles, qui apprécient de nicher sous les toits des villages du nord de Sète.

Bandeau busard faucon guepierEn effet, la découverte est permanente. Comme lors de cette rencontre avec cette bergeronnette printanière entièrement jaune (habituellement, elle possède une calotte grise). Après une concertation auprès d'un ornithologue, il s'agissait d'une nouvelle sous-espèce, issue d'un croisement.

Vous avez un nouveau projet pour l’automne/hiver 2022 ?

Mon prochain album photo, Camargue, les couleurs du temps, sera un vibrant hommage à cette région souvent méconnue. Au travers du rappel de son histoire, de son identité économique et humaine, Camargue, les couleurs du temps présentera 4 lieux emblématiques de la Camargue, accessible à tous. On y découvrira des images prises en toutes saisons, lors de ces 10 dernières années, comme l’étang gelé de Vaccarès, entièrement gelé, ou sous une tempête automnale.

Ce nouveau projet naîtra de mon travail avec des scientifiques, géographes, climatologues, etc, qui étudient l'évolution du Delta du Rhône, pour une projection vers le futur de la Camargue.

Remerciements à Christian Philip, pour sa collaboration à cet article, et les clichés.

Plus d’informations : entre autres, le Parc ornithologique de Port de Gau, le Parc naturel de la Camargue, Les Ecologistes de l’Euzière.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !