grignan©nb uzessentiel

Voyage au centre de la terre avec le Comité Départemental de Spéléologie du Gard

UK - Le Comité, lié à la fédération française de spéléologie, entraîne ses membres, soit quelque 150 fédérés et une trentaine de juniors, dans les entrailles cavernicoles du département depuis plus de 60 ans.

comité départemental de spéléologie du gard©comité départemental de spéléologie du gard

Son programme durant toute l’année permet la découverte du monde souterrain qu’il soit « naturel ou artificiel » et la descente de canyon en accord total dans le respect de l’environnement.

 

Le Comité au quotidien

Travaillant avec les instances départementales, ce qui nous permet d’être reconnu par le département, notre association regroupe les groupes de spéléologie du Gard (un peu moins d’une dizaine, entre Bagnols-sur-Cèze, Nîmes, Brignon, Alès...) et l’école de spéléologie du Gard (EDS 30). Dans le cadre de la sauvegarde de l’environnement, comme c’est le cas dans des actions de dépollution, le Comité peut aussi avoir à gérer des missions de protection de cavités, dangereuses ou à préserver par rapport à leur fragilité.

 

Le Spélimages ?

C’est la rencontre de l’image et du film spéléo, dont la seizième édition – et la toute première en 3D,

s’est tenue en novembre dernier.

 

Un autre aspect relativement peu connu de la vie des spéléologues concerne les interventions secours spéléo : réalisées en collaboration avec les pompiers du GRIMP (groupe d'intervention en milieu périlleux) qui ne connaissent pas le monde cavernicole, les bénévoles du Comité interviennent. Tous les fédérés peuvent faire partie de ces secours spéléo, qui organisent un entraînement par mois. Les réquisitionnés peuvent être en cas d’urgence (la dernière intervention de ce genre a eu lieu en Lozère, il y a quelques années).

 

Bon à savoir : La FFS (Fédération Française de Spéléologie) est la seule fédération sportive qui organise les secours dans son activité,

en collaboration étroite avec le GRIMP des pompiers dans le Gard, le PGHM ou les CRS de montagne dans d'autres départements.

La FFS mobilise jusqu'à plusieurs centaines de bénévoles sur un seul secours, formés par le spéléo secours français.

 

speleologie©cds30​​​

Les rendez-vous du Comité

Chaque année en septembre/octobre se déroulent les journées nationales de la spéléologie. Ouvertes à tous, ce rassemblement caussenard, accueillant des spéléologues de la France entière, est organisé tous les 4 ans entre le Gard, l’Hérault, l’Aveyron et la Lozère, dans une grotte.

Berceau de la spéléologie, rappelons-nous ici le souvenir d’Edouard-Alfred Martel, le père de la spéléologie française (lire notre article sur l’abîme de Bramabiau), les Causses sont aussi un des hauts lieux de la pratique de cette activité sportive.

Des centaines de spéléologues venant de toute la France assistent à ce rassemblement caussenard, dont le dernier s’est déroulé à Bramabiau, en Lozère l’année dernière. En 2024, ce sera le tour du Gard d'organiser cette manifestation.

Les activités du comité ne se limitent pas aux sorties dans les cavités gardoises. Partenaire idéal pour la recherche scientifique, la promotion et l’enseignement de la spéléologie, le Comité organise des sorties pour les particuliers, sur réservation, le milieu associatif, comme ce fut le cas le 20 décembre dernier à Méjannes-le-Clap avec les membres de la MJC, créant un lien unique avec la population du département.

De nombreuses activités sont programmées durant l’année, comme ce fut le cas l’année dernière avec le collège de la Grand-Combe, et maintenant avec les collégiens de Lou Redonnet, à Uzès, dans le cadre du sport scolaire sous le patronage de l’UNSS, l’Union Nationale du Sport Scolaire.

 

speleologie

 

La spéléologie : aventure sportive au centre de la terre !

« Les galeries naturelles formées par l’eau au cours du temps sont des témoignages précieux du passé. Les sous-sols abritent des décors minéraux somptueux ; ils renferment de nombreuses manifestations géologiques, environnementales ou même préhistoriques, une importante source d’informations sur notre écosystème et notre histoire » (CDS 30).

La découverte et le défi sont les motivations principales des spéléologues, qui parcourent parfois plusieurs dizaines de kilomètres dans les galeries et qui descendent à plusieurs centaines de mètres, avec l’espoir de faire de nouvelles découvertes.

La spéléologie ne craint pas l'hiver car le monde souterrain se maintient à une température de 14/15 º tout au long de l’année. De plus, le plateau karstique du Gard en fait une région particulièrement riche en cavités et avens que l'on peut explorer de façon régulière, dûment accompagné par un spéléologue expérimenté . A noter également : faire très attention aux grottes se trouvant au niveau d'un cours d'eau, car il y a un risque d’inondation.  

 

La cavité la plus profonde du Gard est sans doute l’aven du Pas de Madame, à Sumène.

D’une profondeur de 350 m de profondeur, son exploration prend entre 10 h et 15 h.

 

speleologie©cds30Les grottes se visitent pour les moins longues entre 1 h et 2 h, alors que d’autres peuvent nécessiter un minimum de 10 h pour pouvoir les parcourir.

Les plus jeunes, entre 6 et 8 ans, peuvent accéder aux grottes en compagnie d’un accompagnateur spéléologue breveté d’état, comme c’est le cas pour la petite grotte, à Dions, connue aussi sous le nom de la baume rousse ou la champignonnière).

 

Le terme spéléologie a pour racine deux mots grecs « spelaion » (caverne) et « logos » (science) (CDS30)

 

L’approche du « terrain géologique et hydrogéologique, la découverte zoologique, paléontologique et archéologique » permettent une meilleure compréhension du monde qui nous entoure, incitant à la réflexion, notamment pour ce qui est de la sauvegarde du patrimoine historique que pour la lutte contre la pollution.

Encadrée par des spéléologues confirmés, et uniquement dans ce cadre, chaque sortie se révèle une expédition enrichissante.

 

Et le canyonisme dans tout ça ?

Reconnu depuis de nombreuses années, notamment en Ardèche et en Lozère, le canyoning a su s’imposer comme un des fers de lance des activités du Comité Départemental de Spéléologie du Gard, en collaboration avec Uz’Escalade.

Les précurseurs du canyoning ? Edouard-Alfred Martel et son confrère Louis Armand lors de leurs nombreuses expéditions (dont la grotte de l’aven Armand et sa célèbre forêt de 400 stalagmites porte le nom, explorée en 1897 en compagnie d’E.A. Martel et Armand Viré, inventeur de la biospéléologie).

S’adressant à des participants à partir de 12 ans, le canyoning et ses « cascades, vasques, gorges, parois verticales… » promettent une belle virée d’une journée, pour en profiter pleinement.

 

La plongée souterraine

Pour ce qui est de la plongée souterraine, elle s’adresse aux plus chevronnés des spéléologues, déjà formés à la plongée en mer généralement, et qui s’engagent dans les « galeries totalement submergées, infranchissables avec les moyens classiques ». Sensations fortes garanties vers les siphons qui terminent parfois les réseaux souterrains explorés.

 

« Ce sont les plongeurs souterrains qui explorent les réseaux entièrement noyés

et étendent ainsi le champ des découvertes » (CDS30)

 

Dans le département, nous comptons 4 ou 5 plongeurs souterrains qui peuvent intervenir tant dans les rivières que lacs, pour voir s’il y a des sorties à ces arrivées d’eau…

Ces derniers explorateurs pratiquent une discipline des plus intimistes, précise Michel Serfati. Certaines initiations ont parfois lieu dans un petit lac, sans descente en profondeur, car la plongée en tant que telle est réservée à une élite, se servant d’un équipement complet, comme le fil d’ariane, l’altimètre, etc.

 

Les grottes et autres cavités du Gard

Sachant que les explorations dépendent du niveau de chacun, la grotte claire de Méjannes-le-Clap est une des cavités idéales. Le lieu permet de survoler un bel éventail de ce que promet la spéléologie : préhistoire, paléontologie (on peut y voir le squelette d’un bouquetin préhistorique de l’ère glaciaire). D’autre part, la grotte claire se révèle très ludique, avec une tyrolienne, un passage de cordes, le tout pour une virée de 3 h environ.

 

Camp canyon juillet 22 camp vercors octobre 22 Uzescalade décembre 22

Camp canyon juillet 22, camp Vercors octobre 22, Uzescalade, décembre 22©CDS 30

Un aperçu ? 

Le département du Gard regorge de plusieurs centaines de grottes, plus ou moins longues à explorer, et dont certaines sont connues par les spéléologues du monde entier. 

Trois secteurs du Gard sont  particulièrement intéressants : les gorges du Gardon (par exemple la grotte du barrage, de Yerle), les gorges de la Céze et l'ouest du département, de Saint-Hyppolite-du-fort (entre autres, l'aven du Pas de Madame, la grotte de la Fage, la grotte du Coutal, la traversée des Calles, dans l'aven de Bez jusqu'au Vigan.

Sur le plateau de Méjeanne-le-Clap, nous trouvons l'aven du Camelié, la traversée de l'aven Grégoire, la grotte des Fées, l'aven des Pèbres, l'aven des oublis, la grotte claire (voir ci-dessus et la page Facebook du CDS 30 le petit topo sur la sortie des collégiens fin novembre), l’aven des trois trous (une autre sortie du CDS 30)... 

 

Remerciements à Michel Serfati pour sa collaboration à cet article et les visuels transmis.

La bonne adresse : Comité de Spéléologie du Gard (CDS 30). Tentés de vous lancer ? Contactez Michel Serfati (michel.serfati@cds30.fr) ou en téléphonant au 06 89 56 96 22, contact@cds30.fr, la page facebook.

L'Ecole de Spéléologie (EDS 30organise tout au long de l'année des activités un samedi sur deux pour de petits groupes de jeunes, entre 14 et 22 ans, de même que des camps pendant les vacances scolaires.

  • 1 vote. Moyenne 4 sur 5.