Forêt de Massargues, à côté d'Aubussargues

Carre militaire uzes

Le Souvenir Français, à Uzès

Le Souvenir Français, « né en 1872 en Alsace et en Lorraine annexées, fondé en 1887 par François-Xavier Niessen à Neuilly-sur-Seine » demeure fidèle à sa mission de mémoire.

 

Lsf logo headerComptant aujourd’hui « plus de 10 millions de Français et de Françaises » adhérents, Le Souvenir Français se retrouve en région au sein de quelque 1 600 comités locaux.

La devise du Souvenir Français : « A nous le souvenir, à eux l’immortalité »

La mémoire combattante française

Forte de sa devise, l’association commémore au quotidien le cœur combattant de la France.

Chaque année, les tombes « Morts pour la France » sont ainsi entretenues, que ce soit dans les carrés militaires ou dans les cimetières militaires et civils, fleuries, et pour certaines sauvegardées.

De plus, grâce aux « Initiatives Entretenir », les Monuments aux Morts sont décorés aux dates anniversaire – 1er et 11 novembre, 8 mai et, en « partenariat avec les collectivités territoriales », la rénovation « de monuments et de centaines de plaques » est entreprise.

Monument aux morts d uzesJournées commémoratives et témoignages

Toujours mobilisés pour les cérémonies militaires, les adhérents du Souvenir Français (et les indissociables porte-drapeaux de l’association) se concentrent tout particulièrement sur les journées du 8 mai, du 14 juillet, du 1er et 11 novembre.

Le saviez-vous ?  Pour participer à une cérémonie commémorative locale ou nationale, la première étape consiste en une prise de contact avec le délégué général et/ou le président de comité.

Il ne faut cependant pas oublier les « Journées commémoratives nationales combattantes » qui ont été créées « par l´état à la demande d’associations d’anciens combattants et d’associations communautaires, 5 journées entre 1919 et 1954, 8 entre 1993 et 2019 », comme la Journée nationale d’hommage aux morts pour la France en Indochine, qui se célèbre le 8 juin.

« Au service du monde enseignant »

Le Souvenir Français souhaite aussi mettre l’accent sur le fait que « le nombre de témoins (résistants, déportés, combattant d’Indochine, combattants d’Algérie…) diminue ».

Sa mission auprès des plus jeunes est donc primordiale, du primaire au secondaire, afin que l’histoire ne s’oublie pas avec le temps et permette à tous d’aller au-devant des grands moments de son pays.

« Aucun élève ne devrait quitter sa scolarité sans avoir visité au moins un site mémoriel combattant et avoir participé au moins à une cérémonie patriotique »

Sont ainsi organisées « chaque année par les comités du Souvenir Français des voyages scolaires à destination des champs de bataille de 1914-1918, des plages du débarquement, des sites de maquis et des camps de déportation ».

Entretien avec Bernard Poinsot, responsable du Souvenir Français, à Uzès

Bonjour,

Pouvez-vous nous parler de la place du Souvenir Français dans le Gard ?

Le département, réparti en 3 zones, compte 16 comités, dont celui d’Uzès.

Comment se compose votre « équipe » et combien avez-vous de membres à Uzès ?

Le comité d’Uzès compte 5 personnes, dont un porte-drapeau, et 35 adhérents, parmi lesquels se trouvent 2 enfants. La continuité est ainsi assurée.

Quelles sont ses missions ?

Le Souvenir Français épaule les communes lors des manifestations militaires et commémoratives. En 2014, nous avons apporté aide et soutien à la mairie de Sanilhac et en 2018, à celle de Belvézet, pour l’érection de leurs Monument aux Morts respectifs.

Notre présence aux côtés des jeunes militaires est également importante, comme lors de la remise des insignes militaires, les « Pucelles », et des bérets promotion Daguet, Mas Cabanes et Camp des Garrigues Nîmes – Montfrin, et cela 3 fois par an.

Il y a aussi l’inauguration des différentes stèles en mémoire des disparus : à Sabran La Lecque, à Blauzac, à Saint-Maximin… ; la restauration des tombes en désuétude et la création, au Carré Militaire d’Uzès, d’un ossuaire le 11 novembre 2018 pour toutes les personnes militaires ou civiles « Mortes pour la France » et retrouvées dans les différents cimetières d’Uzès.

Nous avons également conçu les expositions consacrées au Centenaire de la Grande Guerre, à la Galerie des Capucins et à l’église Saint Etienne, un projet sur 4 ans. En 2005, un site de mémoire à Enigma a aussi été créé à Uzès, au château de Fouzes.

D’autres missions ? Et bien nous entretenons et fleurissons régulièrement le Carré Militaire d’Uzès, et n’oublions pas de faire une quête à la Toussaint pour subvenir aux frais d’entretien des tombes.

Nous collaborons aussi étroitement avec les collèges et les lycées pour visiter les sites de Mémoire. En 2014 par exemple, nous avons ainsi prise en charge la visite des élèves du collège Redounet au site-mémorial du camp des Milles, à Aix-en-Provence.

Le 25 septembre 2020, au monument aux morts de Saint Maximin à la mémoire des harkis morts pour la France, a eu lieu la cérémonie rendant hommage aux supplétifs de l’armée française avec dépôts de gerbe par les anciens accompagnés par la jeune génération. (revue Le Souvenir Français, nº521, Janvier 2021)

Quels sont les projets, les manifestations organisées prochainement du Souvenir Français à Uzès ?

Notre présence, et bien sûr celle de notre porte-drapeau, à chaque commémoration et manifestation patriotique dans le canton fait partie de notre devoir, tout comme notre présence aux côtés des proches des Anciens Combattants et Victimes de Guerre (ACVG), disparus dans l’année.

Nous assisterons en compagnie de la directrice du collège du Redounet à la réunion protocolaire de la cérémonie du 11 novembre 2021, en mairie. Il y sera demandé à ce que la lecture de la liste des « Morts pour la France », toutes guerres confondues, soit lue par un collégien, en complément des discours des différentes autorités.

 

Remerciements à Monsieur Bernard Poinsot, responsable du Souvenir Français à Uzès, pour sa collaboration à cet article

Plus d’informations sur : Le Souvenir Français, Le Souvenir Français – notre missionle portail concernant l’éducation et les enjeux du travail de mémoire, les comités du Souvenir Français, à l’étranger

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !