depuis la place dampmartin, uzès©nb UzEssentiel

Manon Favand : Profession opticienne, à Uzès

Manon s’est installée avec vue sur le Duché il n’y a pas si longtemps.

En novembre 2020, elle ouvre sa boutique ès lunettes, présentant une collection pour tous les goûts, du plus classique au plus extravagant.

 

bandeau opticienne©pay attention to details

 

Créateurs nationaux et internationaux y ont trouvé une vitrine de choix, mettant à l’honneur leur originalité, leur style.

 

Les lunettes, c’est tout un monde ! Du modèle Aviator créé en 1936, aux Yeux de chat portés par Audrey Hepburn, il y a aussi les Papillons de Marilyn Monroe, les plus excentriques à la Polnareff ou Elton John…*

bandeau lunettes©pay attention to details

« Ayant à cœur de revenir aux fondamentaux de la lunetterie, formée à la fabrication de lunettes en acétate », Manon a aménagé son atelier pour répondre à ses attentes, tant artistiques, créatrice et professionnelle (lopticienne-manonfavand.com/)

 

Milieu ludique tout autant que savant, l’atelier dévoile sous des airs un peu sobre l’antre du savoir-faire de Manon.

 

L opticienne bleu corail logo

 

RENCONTRE

 

Bonjour Manon,

Ravie de vous accueillir au sein de la rubrique Vivre en Uzège d'UzEssentiel.com.

Pouvez-vous nous raconter votre parcours avant l’ouverture de votre boutique L’Opticienne, à Uzès ?

Tout d’abord j’ai passé un BAC STL (Sciences et Technologies de laboratoire), puis un BTS Opticien lunetier. Entre mon BAC et l’entrée en BTS OL, j’ai fait une année en IUT mesures physiques. Voulant absolument rester sur Montpellier, je me suis ensuite dirigée vers un BTS génie photonique.

J’ai débuté mon expérience dans le monde de l’optique pendant mon BTS en alternance, dans une boutique de lunettes de créateurs. Ainsi formée à aimer et vendre des produits de qualité, j’ai appris le véritable métier d’opticien.

A la suite de mon BTS, je me suis rapprochée de ma famille et de mon compagnon. J’ai tout d’abord obtenu pour quelques mois un poste dans une franchise. J’ai ensuite eu la chance de rencontrer Mathilde, qui m’a proposé de gérer sa boutique à Saint Quentin-la-Poterie. Une collaboration qui a duré 3 années, pendant lesquelles j’ai appris énormément.

Mon désir d’enfant m’a fait changer de voie. Professeur des écoles était une des options envisagées. Cependant, quelques mois après mon accouchement, le confinement a entraîné l’annulation du concours. Puis le local de ma mère s’est retrouvé libre. J’ai donc décidé de reprendre le métier d’artisan, en devenant opticien-lunetier.

 

la vie est belle©pay attention to detailslunettes©pay attention to detailsAvez-vous collaboré à des enseignes connues avant de vous lancer à votre compte ?

Oui, en effet. J’ai travaillé quelques mois pour une chaîne, avant de gérér la boutique de Mathilde.

Comment avez-vous sélectionné votre gamme de lunettes de créateurs ?

Une sélection qualitative et de caractère est très certainement un des atouts de ma boutique.

Je souhaitais que chacune de mes marques soient complémentaires, que le client reparte en ayant essayé tous les styles, et qu’il ne manque rien.

Chaque créateur a donc été choisi soigneusement, pour obtenir une réelle complémentarité, créer une véritable synergie.

Puis j’ai vu, touché et choisi mes collections en fonction de mes goûts et de mes envies, pour arriver à une harmonie, afin que l’on puisse dire au final : « Mais vos lunettes viennent de chez L’opticienne ! »

 

De l’antiquité à nos jours, l’optique a passionné les inventeurs et les savants : Besicles, monocles, binocles, lorgnons ou lorgnettes, branches ou sans branche, pince-nez… Autant de modèle qui ont laissé leurs traces dans l’histoire*.

 

Une partie de votre « mission » est de conseiller vos clients par rapport à leur attente. Adapter les montures aux visages, ou les visages aux montures, quelle est votre recette idéale ?

Je fonctionne essentiellement au feeling. Lors de notre échange, nous discutons des envies, des besoins et, petit à petit, le client se dévoile, nous permettant de comprendre d'avantage sa personnalité et de proposer LA lunette. Il arrive souvent que la première sortie du tiroir soit la bonne.

Nous étudions aussi l’attitude du client, les traits de son visage, mais le plus important reste l’ordonnance.

En tant que professionnels de santé, notre devoir est d’adapter au mieux la correction du porteur. C’est pour cette raison que régulièrement nous effectuons des bilans visuels. Pour ce faire, la boutique est équipée des machines de dernières générations, qui nous permettent d’aller loin dans le bilan et de ne rien louper !

Nous ne remplaçons pas l’ophtalmologue, mais nous complétons son travail.

 

bandeau fabrication lunettes logiciel©pay attention to details

 

Vous avez décidé de créer votre propre collection. Quel a été le déclic pour cette nouvelle aventure ?

J’aime créer, inventer, m’amuser. Ce projet, je l’avais en tête depuis mes débuts dans l’optique. Je savais que si, un jour, j’arrivais à créer ma propre boutique, je fabriquerais des lunettes.

Je n’ai pas lancé immédiatement ce projet à l’ouverture du magasin, par manque de temps et de budget.

 

bandeau fabrication de lunettes©pay attention to details

 

C’est au premier anniversaire de la boutique que j’ai décidé de me former, et de sauter le pas. J’ai rencontré Patrice Pointet, un amoureux du métier, qui m’a transmis une partie de son savoir, m’a convaincue que ce projet serait magique.

 

creation lunettes manon favand©manon favand

 

C’est en effet le cas. Malgré le manque de temps, je m’amuse beaucoup à créer. Beaucoup de clients ont joué le jeu et m’ont fait confiance. C’est merveilleux !

 

monture finie©manon favandVous êtes devenue créatrice donc. Quels sont vos matériaux préférés, les formes… ?

Cela fait drôle de me voir en tant que créatrice mais oui, c’est le cas.

Actuellement je travaille l’acétate de cellulose, plastique tiré de la fibre de coton. J’espère, lors de mes futures formations avec Patrice, pouvoir un jour intégrer le métal, le bois, le cuir ou encore la pierre.

 

Voulez-vous ajouter une anecdote, une touche personnelle ?

Je suis ravie d’avoir pu échanger avec UzEssentiel.com, et très touchée que mon univers vous intéresse, vous et vos lecteurs.

J’ai beaucoup de chance d’être là où je suis aujourd’hui, sur les traces de ma mère et de ma grand-mère, antiquaires dans ce même lieu pendant 20 ans.  Peut-être que ce sera au tour de ma fille d’ici quelques années. Qui sait ?

 

La bonne adresse : L'opticienne, 7 rue du salin, à Uzès. Ouvert du lundi au vendredi, de 9 h à 12 h 30, et de 14 h à 19 h, le samedi de 9 h à 19 h. Tél 04 66 75 85 06. Contact www.lopticienne-manonfavand.com/contact

Sources : *Eye-see-mag.com

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.