Les vignes de Blauzac, près de la colline de la Librotte

Miel uz

Les miels de Julien Belin, à Bouillargues

Recolte miel uzCette année, le week-end du 26 au 27 juin dernier a été l’occasion pour UzEssentiel de visiter les ruches de Julien Belin, à environ 35 km d’Uzès, dont l’exploitation est installée rue la route de Rodilhan, à peu de distance de Bouillargues.

C’était la 9ième édition de la manifestation De Ferme en Ferme, avec dans le Gard, la participation de 50 fermes, qui organisaient animations, visites guidées, etc.

Un apiculteur à la tête de 450 ruches et de 250 ruchettes

Ancien cadre dans le secteur bancaire, Julien Belin se reconverti dans l’apiculture après une formation ad hoc. Devenu professionnel, il lance son exploitation en 2014 et possède à présent 450 ruches (chacune composées de 10 cadres) et 250 ruchettes (composées de 6 cadres).

De 8 à 10 variétés de miel

En tenue de combat uzAujourd’hui, l’amateur de miel peut choisir entre les 8 à10 variétés de miel produites par l’apiculteur, dont la toute dernière, au romarin.

​​​​​​​Les ruches, déplacées au cours de la transhumance, fabriquent selon leur lieu de « villégiatures », du miel de châtaignier, de lavande, des montagnes. Il y a aussi le miel ​​​​​​​​​​​​​​d’acacia, provenant des ruches installées dans le Gard, le miel des montagnes pour celles installées en Lozère, ou bien encore le miel de lavande pour les ruches installées du ​​​​​​​côté de Manosque.

​​​​​​​Visite de l’exploitation

En entrant dans l’entrepôt de l’exploitation, nous sommes tout d’abord saisis par la forte odeur de miel qui émane des locaux. Une odeur sucrée, entêtante, où le parfum de pain d’épices n’est jamais très loin.

​​​​​​​Les visiteurs suivent alors avec attention les explications de l’apiculteur présentant les ruches, la récolte du miel, la mise en bocal et la conservation du miel.

​​​​​​​Le miel des abeilles

Ouverture de la ruche uzEnfumoir uz​​​​​​​​​​​​​​Entre le butinage, qui dure entre 5 jours à 1 semaine, et la « récolte », une ruche fournit de 10 à 15 kilos de miel.

​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​Le miel, filtré, reste dans le maturateur pendant 3 semaines, avant d'être finalement mis en pot. Les restes de cire ​​​​​​​sont quant à eux transformés en feuilles de cire pour préparer ​​​​​​​les nouvelles colonies de ruches.

​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​Le saviez-vous ? Le miel de châtaignier est un des miels qui a besoin de plus de temps pour cristalliser.

​​​​​​​Le miel, c’est environ 80 % de miel pour 20 % de nectar, plus ou moins l’inverse pour ce qui est du nectar

Découverte d’une ruche

La visite continuant en extérieur, les visiteurs doivent s’équiper : après avoir revêtu la tenue d’apiculteur d’un jour, promenade entre les ruches Abeille uz​​​​​​​présentes sur l’exploitation, et d’une en particulier, avec l’associé de Julien Belin.

​​​​​​​Pour les petits comme pour les grands, démonstration d’enfumage de la ruche avant l’ouverture de la ruche et découverte des nombreuses abeilles qui la composent : la reine (que l’on reconnaît par sa taille, mais également par l​​​​​​​e point de vernis que Julien Belin dépose sur son dos : la couleur de ce point donne des informations sur la date de naissance de la reine, etc), ​​​​​​​peu de mâles (2 à 3 mille, présents d’avril à septembre/octobre), des ouvrières... Une ruche « pleine » compte quelque 60 000 individus.

Julien Belin a choisi les abeilles Buckfast pour ses ruches. Cette espèce est le résultat d’un croisement entre plusieurs abeilles que l’on doit à un moine bénédictin allemand, « considéré comme le meilleur généticien mondial dans le domaine (https://fr.wikipedia.org/wiki/Buckfast) ». Elle reprend les qualités d’abeilles du monde entier.

La bonne adresse : Les miels de Julien Belin, Route de Rodilhan, 30230 Bouillargues. Tél : 06 88 16 67 77. Retrouvez également les miels de Julien Belin au Mas des agriculteurs, à Nîmes.

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !