Les vignes de Blauzac, près de la colline de la Librotte

Screenshot 1 grande bourgae uz ok

La rue de la Grande Bourgade, à Uzès

Parmi les quartiers d’Uzès, celui des Bourgades est attractif pour son côté village dans la ville.

Comme le quartier est mis à l’honneur pendant le Festival Photo des Azimutés édition 2021 (25 mai/26 juin) avec l’exposition de clichés dans la rue de la Grande Bourgade, c’est l’occasion de revenir sur un épisode de l'histoire de cette rue et de faire un zoom sur 3 acteurs de la rue.

Un quartier hors les murs

Parcourir la rue de la Grande Bourgade, c’est profiter de son charme discret. Car « connaître l’âme d’une ville, c’est prendre le temps de découvrir ses venelles. Les Bourgades, première banlieue hors rempart d’Uzès créée au 14e s, constituent » en effet « encore un labyrinthe hors du temps ».

La Grande Bourgade est ainsi le quartier des militaires entre le 16e et le 17e s. Pour suivre un guide expert en la matière, choisissons Lionel d’Albiousse et citons un extrait de son Histoire de la Ville d’Uzès :

Les casernes « étaient autrefois à la Grande-Bourgade, dans une maison appelée Saint-Eloi. En 1711, un mur s’éboula et tua un tambour. La ville fut obligée de payer 100 livres à titre de dédommagement, au capitaine, Monsieur de Cambis. Au milieu du siècle, on songea à créer de nouvelles casernes. On choisit pour emplacement le cimetière de l’église Saint-Julien », un emplacement occupé désormais par l’extension du lycée polyvalent Charles Gide, à la place de l’ancienne gendarmerie.

La lecture de l’Abécédaire d’Uzès de Martine Peyroche d’Arnaud éclaire cependant d’un autre jour le lieu : « En 1711, les hommes étaient logés dans la maison Saint-Eloy… La vente de la maison obligea la troupe, en 1749, à se réfugier, rue de la Grande Bourgade, au logis du Merle » (Casernes, p 30 et 31).

Zoom sur 3 adresses

Screenshot 1 loc logo ok 1En dehors de l’Hostellerie provençale et de son renommé restaurant Parenthèse (Tél : 04 66 22 11 06, contact@hostellerieprovencale.com), de La boulangerie provençale, de ses croissants (les meilleurs de la ville selon certains) et autres gâteries, du petit restaurant L’Olivier, juste à côté (Tél : 06 20 50 33 57), qui ont tous trois pignon sur rue au tout début de la Grande Bourgade, zoom sur 3 adresses plus en avant.

Au nº 25, s’ouvre bientôt LOC Immobilier.

Dans cette toute nouvelle agence immobilière, Nathalie Maharzi propose ventes, locations et gestion locative, saisonnière et annuelle.

Ses longues années d’expérience dans le secteur de l'immobilier font de Nathalie le parfait interlocuteur pour vous conseiller et vous offrir le suivi personnalisé nécessaire à vos recherches.

Screenshot 1 perfectly imperfect uzLa bonne adresse : LOC Immobilier25 rue de la Grande Bourgade. Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h, le samedi sur rendez-vous. Tél : 07 77 99 39 27 ​​​​​​​ou 09 81 89 04 25contact@loc-immobilier.com.

​​​​​​​Au nº 29, voici le concept store Perfectly Imperfect, un nom aussi particulier que la caverne d’Ali Baba qui s’y trouve.

Dans cet ancien garage reconverti par Nathalie, originaire d’Afrique du sud, des éléments de ​​​​​​​décoration venus du monde entier. Comme ces jetées de lit à base de réséda, ce matériau qui ​​​​​​​représente la modestie dans le langage des plantes et qui apporte un incroyable charme et un moment cocooning intense à un intérieur, avec sa couleur jaune ou verte.

Quoi d’autres me direz-vous ? Des coussins en kilim, de nombreux objets recyclés, etc, le tout avec un accueil en français et en anglais.

La bonne adresse : Perfectly Imperfect, 29 rue de la Grande Bourgade. Tél : 06 72 84 10 17, nathalie@perfectlyimperfectuzes.com.

​​​​​​​​​​​​​​Petite herboriste fb​​​​​​​Au nº 44, voici la petite boutique des plantes de l’herboriste d’origine belge Katia Ladril.

​​​​​​​​​​​​​​« Diplômée des facultés de pharmacologie et médecine du diagnostic, j’ai opté pour la pratique de l'herboristerie, la naturopathie en France afin, ​​​​​​​​​d'une part, de reconnecter le ​​​​​​​​​​​​​​patient avec la nature, mais aussi de pratiquer une médecine douce.

​​​​​​​C'est dans ce but que j'anime également des ateliers didactiques et des programmes pédagogiques. Auteur et conférencière, j'aime l'idée de la transmission.

J'assure des consultations générales mais avec une spécialisation dans la gestion des problèmes de peau, les soins réparateurs, les marques, cicatrices, etc, toujours par des techniques non-invasives et des produits 100% naturels.

La bonne adresse : La petite boutique des plantes, 44 rue de la Grande Bourgade. Tél : 07 82 72 42 13, ladrilkatia@hotmail.com

 
  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.