faïence, jardin médiéval, uzès©nb uzessentiel

Renée-Mireille Héaulmé, à la Galerie de l’Uzège

Uzétienne depuis plus de 12 ans, la peintre Renée-Mireille Héaulmé est une autodidacte au talent singulier.

Barque zoom©nb UzEssentielL’énergie créatrice de Renée-Mireille nous entraîne dans un monde onirique, poétique où ses peintures vivent et communiquent au contact d'un support créé de toute pièce par l'artiste, sorte de cuir naturel réalisé à base de toile et de papier. 

Renouvellement des créations au fil des ans, séries d’œuvres qui se réinventent et suivent les élans du pinceau, c'est l'univers de la peintre. On y devine, peut-être, comme le souffle du vent, l'âme minérale des rochers, la fragilité des barques posées sur un rivage…

La galerie de l’Uzège, ce sont 17 artistes exposés en permanence

Plus de 50 ans de recherches et d'imagination

Repérée par une galerie de Nantes, Renée-Mireille y expose pour la première fois dans les années 70.

Zoom rouge©nb UzEssentielSa peinture évolue dans sa technique, dans les couleurs utilisées. Des toiles, des pans de papier peints où des poèmes se glissent sur le verso, mais aussi des sculptures en carton ou papier, comme ces galets et ces branches d’oliviers travaillées pour faire un objet décoratif à nul autre pareil.

Un jeu de structures et de couleurs mises en place, laissant pénétrer les sensations (D.Desnoues, Artension)

Renée-Mireille a la fibre artistique et… esthétique et transforme tout ce qu’elle touche en œuvre d’art *

Mises en valeur dans les 2 salles de la Galerie de l’Uzège, les toiles de Renée-Mireille accueillent le visiteur, accrochent les regards.

Cadre©nb UzEssentielL’amateur d’art y découvre tantôt une barque se reposant sur une grève aux galets imaginaires et luisants d'eau salée, des silhouettes fantomatiques qui se détachent dans un décor cavernicole, ou encore cette toile cartonnée qui offre, entre creux et relief, un support qui fait indubitablement partie intégrante de l’œuvre, comme dans ce dégradé de blanc au rouge brique, où des ombres surgissent soudain et semblent vouées à un enfer incandescent, alors que la voûte invite à l'espoir, à la sérénité. Il y a aussi ce personnage ployant sous la charge et ce lit de rivière, lumineux malgré le gris ambiant…

Sans oublier, bien sûr, ces toiles de dimensions plus modestes mais où l’or se dispute l’attention du visiteur à l’orange enflammé.

Remerciements à Renée-Mireille Héaulmé et à Frédéric Petracca, de la Galerie de l’Uzège, pour leur collaboration à cet article.

Retrouvez l’artiste sur sa page instagram @rmheaulme ou sur son site.

La bonne adresse : Galerie de l’Uzège, 6 rue Pélisserie, Uzès, @galeriedeluzege. La galerie est ouverte tous les jours de la semaine de mai à septembre.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !